Comité dépose des ordonnances sur les augmentations de salaire | Nouvelles | jonesborosun.com – Jonesboro Sun

JONESBORO – Le comité des finances du comté de Craighead a décidé lundi de déposer deux ordonnances relatives à l’augmentation des salaires des fonctionnaires et des employés du comté. Une ordonnance coûterait au comté 496 345,73 $ si elle était adoptée.

L’une était une ordonnance fixant les salaires des élus de l’exécutif du comté en fonction des années de service élu, et l’autre une ordonnance de crédits concernant les salaires médians des élus et des employés du département avec une clause d’urgence ajoutée.

Le président du Comité des finances du comté de Craighead, Jason Price, a déclaré que lors de l’examen de l’ordonnance de crédits pour une augmentation progressive des salaires des élus, le comité avait besoin de plus d’informations.

Une ordonnance visait à augmenter les salaires en fonction de la population du comté.

Selon l’ordonnance, qui augmenterait les salaires en fonction de la population du comté, les salaires annuels du juge du comté et du shérif augmenteraient comme suit: au premier mandat de quatre ans, les salaires augmenteraient à 80% du maximum fixé par la loi. ; au deuxième mandat, il passerait à 85 pour cent; au troisième mandat, il passerait à 90%; et au quatrième mandat, le salaire passerait à 100 pour cent du salaire maximum recommandé par l’État.

Selon la loi de l’Arkansas, les élus du comté de Craighead sont classés dans la classe six en fonction de la population du comté de 110 332 habitants. Les salaires recommandés pour un juge de comté et un shérif de comté dans un comté de classe six ne sont ni inférieurs à 35 000 $ ni supérieurs à 86 278 $.

L’ordonnance de crédits prévoit une moindre augmentation des salaires des autres élus du comté.

Les bureaux du collecteur du comté, du greffier du comté, de l’évaluateur du comté, du trésorier du comté et du coroner du comté augmenteraient collectivement à 70 pour cent le premier mandat; 75 pour cent le deuxième mandat; 80 pour cent le troisième mandat; 85 pour cent le quatrième mandat; 90 pour cent le cinquième mandat; 95 pour cent le sixième mandat; et 100 pour cent le septième terme.

Selon la loi, le salaire recommandé pour le greffier du comté, l’évaluateur de comté, le percepteur du comté et le trésorier du comté n’est pas inférieur à 32 000 $ et pas supérieur à 80 459 $.

Les membres de la commission ont également déposé une ordonnance de crédits avec une clause d’urgence pour augmenter les salaires des élus sur la base d’une étude menée par le groupe Johanson.

“En fait, c’est quelque chose dont nous discutons depuis un certain temps, en essayant d’augmenter les salaires”, a déclaré Price. “La proposition a été faite, mais nous devons la parcourir et ajuster les chiffres.”

Price a déclaré que l’augmentation des salaires coûterait beaucoup d’argent au comté. «Nous avions des réserves à ce sujet», a-t-il dit, soulignant qu’il y a des domaines dans lesquels les fonctionnaires méritent d’être soulevés.

Selon Price, il y aura probablement quelques modifications d’éléments de campagne.

L’ordonnance actuelle a augmenté le salaire du juge Marvin Day du comté de Craighead de 3 327,72 $, passant de 89 432,28 $ à 92 760 $.

Il y a plusieurs élus qui bénéficieraient de la même augmentation. Le greffier du comté de Craighead Leslie Penny, le trésorier du comté de Craighead Terry McNatt, le collecteur du comté du comté Wes Edding et l’évaluateur du comté de Craighead Hannah Towell verraient tous une augmentation de salaire de 3 097,84 $. Leurs salaires actuels de 72 593,86 dollars passeraient à 75 691,70 dollars.

Le salaire du shérif du comté de Craighead, Marty Boyd, augmenterait de 10 890,47 $. Son salaire actuel de 81 869,53 dollars passerait à 92 760 dollars.

La greffière de circonscription Candace Edwards ne recevrait rien.

L’adjointe administrative du comté de Craighead, Lisa Lawrence, a déclaré que le poste de commis de circuit du comté de Craighead n’était inclus ni dans l’ordonnance d’augmentation de salaire par échelon basée sur la population, ni dans l’ordonnance proposée sur l’augmentation de salaire basée sur l’étude Johanson.

L’augmentation salariale des juges de paix en fonction de la population n’est pas non plus incluse dans l’une ou l’autre des ordonnances.

Price a déclaré que les juges de paix du comté de Craighead veulent vraiment voir un moyen pour leurs postes de recevoir des augmentations sans avoir à voter eux-mêmes pour des augmentations.

«Les JP se sentent très mal à l’aise de se donner des relances», a-t-il déclaré. «Nous sommes allés trois années de suite, avons donné des augmentations à tout le monde et nous nous sommes exclus.»

Day a déclaré qu’il n’était pas surpris que le comité des travaux publics ait déposé les ordonnances.

«Ils veulent juste un peu plus de temps pour y réfléchir, et ils veulent une politique décrivant les taux de rémunération, le montant que reçoivent les nouveaux employés et la manière dont les salaires sont ajustés», a déclaré Day. «En écoutant le service des routes, ils étaient intéressés de savoir comment les nouveaux employés sont embauchés à 85% du montant, puis s’ils réussissent encore dans un an, ils obtiennent le montant total. “

Day a noté que le bureau du shérif fait quelque chose de similaire, où ils embauchent les nouveaux employés à 3 000 $ de moins que ce qui est prévu au budget et une fois que les députés ont reçu leurs certifications, ils reçoivent ces fonds supplémentaires.

En ce qui concerne la position d’Edward ne faisant partie d’aucune ordonnance, Day a déclaré que l’omission était intentionnelle.

«Le tribunal du quorum a estimé qu’elle était suffisamment payée pour ce qu’ils voyaient d’elle en ce moment», a-t-il déclaré.