Deux hommes meurent “ de la foudre ” après avoir escaladé un volcan pour le voir éclater sur l’île française de La Réunion

Deux étudiants ont été retrouvés morts jeudi dans une “ explosion de foudre ” présumée après avoir escaladé un volcan sur une île française de l’océan Indien pour le voir éclater.

La police a déclaré que l’explosion d’un coup de foudre aurait pu tuer les deux hommes, dont les corps ont été retrouvés près du “ cône d’éruption ” du Piton de la Fournaise sur le territoire français d’outre-mer de La Réunion.

Les deux hommes, tous deux dans la vingtaine, avaient entrepris une promenade à pied sur le volcan au sud-est de l’île mais ont été retrouvés morts dans la caldeira principale du volcan, le creux formé après l’éruption de magma.

Les randonneurs avaient voulu voir le Piton de la Fournaise (ci-dessus) éclater, mais auraient pu être frappés par la foudre.  (image de fichier)

Les randonneurs avaient voulu voir le Piton de la Fournaise (ci-dessus) éclater, mais auraient pu être frappés par la foudre. (image de fichier)

Le Piton de la Fournaise se trouve sur l'île de La Réunion, un territoire français d'outre-mer situé dans l'océan Indien.

Le Piton de la Fournaise se trouve sur l’île de La Réunion, un territoire français d’outre-mer situé dans l’océan Indien.

Les victimes n’ont été identifiées que comme des étudiants de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Académie de la Réunion.

La police soupçonne que les étudiants auraient pu être tués par un coup de foudre étant donné que leurs cheveux et leurs semelles ont été brûlés, ou par un “ effet de souffle ”, où une onde de choc provoque des lésions internes dans le corps, selon Zinfos974.

«Nous avons été informés à 16 h 17 que les deux jeunes n’étaient pas revenus», a déclaré le lieutenant Stéphane Narbaud, commandant du peloton de gendarmerie de haute montagne.

Les étudiants ont été retrouvés morts près du `` cône d'éruption '' du volcan de La Réunion (image d'archive du Piton de la Fournaise)

Les étudiants ont été retrouvés morts près du “ cône d’éruption ” du volcan de La Réunion (image d’archive du Piton de la Fournaise)

Le commandant a déclaré avoir mobilisé quatre membres du personnel par voie terrestre et deux volontaires familiers avec la région par voie aérienne, ainsi que deux autres membres du personnel “ qui ont survolé le cône éruptif malgré des conditions très difficiles ”.

«Une autopsie est prévue pour demain. Les médecins légistes se concentreront sur la façon dont ils sont morts et la date de leur décès ”, a déclaré la procureure Caroline Calbo.

Le commandant Narbaud a averti les randonneurs de rester à l’écart du volcan.

«Ne prenez pas le risque d’entrer dans l’enceinte. Vous voyez les risques, malheureusement », a-t-il déclaré.

«Il n’y a pas de chemin, il y a du brouillard. Seuls les scientifiques de l’Observatoire sont équipés pour s’approcher d’une bouche éruptive.

La police avertit les randonneurs de rester à l'écart du volcan après la mort de deux étudiants (l'image du fichier montre de la lave en éruption du Piton de la Fournaise)

La police avertit les randonneurs de rester à l’écart du volcan après la mort de deux étudiants (l’image du fichier montre de la lave en éruption du Piton de la Fournaise)