Joe Biden va “ proposer une hausse de la taxe sur les riches ”

Le président américain Joe Biden serait sur le point de proposer une hausse des impôts sur les Américains les plus riches.



Joe Biden portant un costume et une cravate: Joe Biden s'exprimant sur un podium présidentiel.


© Getty Images
Joe Biden s’exprimant sur un podium présidentiel.

La proposition augmenterait le taux marginal le plus élevé et augmenterait les impôts sur les gains d’investissement pour les riches.

L’augmentation des impôts aiderait à payer la garde des enfants et l’éducation, mais ne serait pas utilisée pour les soins de santé, selon les rapports.

La nouvelle a déclenché une vente massive à Wall Street, les principaux indices ayant chuté au cours de la séance de négociation de jeudi.

La Maison Blanche a déclaré que le plan familial américain, que M. Biden devrait présenter dans son intégralité la semaine prochaine, n’affecterait aucune famille gagnant moins de 400000 dollars par an.

Chargement...

Erreur de chargement

“Son opinion est que cela devrait être sur le dos … des Américains les plus riches qui peuvent se le permettre et des entreprises et des entreprises qui peuvent se le permettre”, a déclaré Jen Psaki, attachée de presse de la Maison Blanche.

La proposition augmenterait le taux d’imposition marginal le plus élevé à 39,6% contre 37%, selon le New York Times et Bloomberg.

Cette décision annulerait effectivement la réduction de l’impôt sur le revenu de Donald Trump en 2017 pour les revenus les plus élevés.

Le plan doublerait également presque les impôts sur les gains en capital à 39,6% pour les personnes gagnant plus de 1 million de dollars.

C’est une augmentation spectaculaire par rapport au taux actuel de 20%.

Dans certains États qui imposent leur propre impôt sur les plus-values, la facture totale à laquelle certains investisseurs pourraient faire face pourrait dépasser 50%.

On s’attend généralement à ce que le plan rencontre la résistance des républicains au Congrès.

Bien que les démocrates détiennent une faible majorité, ils ne soutiennent peut-être pas le plan à l’unanimité.

Néanmoins, la nouvelle a suffi à provoquer quelques tracas à Wall Street.

Le Dow Jones Industrial Average a reculé de 420 points avant de régner légèrement sur ses pertes.

“S’il avait une chance de passer, nous perdrions 2 000 points”, a déclaré à Reuters Thomas Hayes, de Great Hill Capital.

L’indice Nasdaq, très technologique, a également reculé de 0,9%.

Continuer la lecture