La nouvelle modélisation COVID-19 montre une amélioration de la pandémie; activités de plein air “ encouragées ”

La pandémie du COVID-19 s’améliore dans toute la province et tant que les vaccinations et les mesures de santé publique sont maintenues jusqu’à la mi-juin, les Ontariennes et Ontariens devraient vivre un «bon été».

Les dernières données de modélisation présentées par le Dr Adalsteinn Brown au nom de la table des avis scientifiques suggèrent également que les activités de plein air devraient non seulement être ouvertes mais «encouragées».

Les cas dans la plupart des bureaux de santé publique, ainsi que les hospitalisations et les taux de positivité, continuent de baisser, les plus grands progrès étant réalisés dans les zones sensibles telles que Peel et Toronto. Seulement huit des 34 bureaux de santé publique ont montré une augmentation du nombre hebdomadaire de nouveaux cas pour 100 000 résidents entre la période du 2 au 15 mai.

Dans le meilleur des cas avec l’Ontario administrant 130000 doses de vaccin par jour, la poursuite des mesures de santé publique et une réouverture partielle d’ici le 16 juin, la province pourrait enregistrer bien moins de 1000 nouvelles infections quotidiennes d’ici le 30 juin et les cas chuter sous les 500 par jour d’ici juillet. .

Si la réouverture commence juste après la levée des commandes au domicile le 2 juin, le nombre de nouveaux cas quotidiens devrait tomber à environ 1000 par jour, mais rester à ce niveau jusqu’en juillet.

«La direction de la pandémie a changé», a déclaré le Dr Brown. «Si nous sommes prudents et prudents, nous pouvons maintenir cette dynamique. Et c’est cet élan qui nous amène à passer un bon été.

Le premier ministre Doug Ford devrait faire le point sur la stratégie de réouverture de la province plus tard cet après-midi.

En ce qui concerne les activités de plein air, Brown dit que les résidents n’ont pas besoin de porter de masque tant qu’ils maintiennent une distance physique d’au moins deux mètres. Si cela n’est pas possible, le masquage est encouragé. Les installations intérieures associées aux loisirs de plein air, comme les vestiaires et les pavillons, devraient rester fermées car elles présentent un plus grand risque de transmission.

La table scientifique reste opposée au dîner en salle avec d’autres, à aller dans des endroits bondés et à voyager entre les régions.

Les données révèlent également que si la réouverture des écoles entraînera probablement une augmentation du nombre de cas, celles-ci «peuvent être gérables», le nombre quotidien de cas augmentant entre 6 et 11 pour cent. Les écoles élémentaires et secondaires de la province pratiquent l’apprentissage à distance depuis le congé d’avril.

Les données de modélisation suggèrent également que les taux d’occupation des USI diminuent lentement et si les tendances se poursuivent, nous pourrions voir moins de 500 patients COVID-19 en USI d’ici la mi-juin. Fin avril, les données projetaient plus de 900 patients en USI.

«Le nombre de personnes hospitalisées atteintes de COVID-19 vient de chuter sous le pic de la deuxième vague et nous avons toujours un nombre très élevé de patients atteints de COVID-19 dans nos unités de soins intensifs et une forte proportion de ces patients restent sous assistance respiratoire. », A déclaré le Dr Brown.
«Nos hôpitaux demeurent à risque et ce sont nos soins et notre prudence qui les sortiront de ce risque.»

Les données montrent également que si les chirurgies hautement prioritaires sont pratiquées à des taux plus élevés, le déficit d’accès aux soins se poursuit.