L’assemblée de Ketchikan approuve la hausse de l’impôt foncier – KRBD

L’assemblée de l’arrondissement de Ketchikan a approuvé le budget annuel de l’arrondissement et une augmentation du taux d’imposition foncière pour aider à financer l’éducation locale. Mais malgré la hausse des impôts, l’assemblée s’en tient à une réduction d’environ 150 000 $ du financement des écoles locales.


L’assemblée de l’arrondissement de Ketchikan a approuvé une légère augmentation des taux d’imposition foncière pour cette année lundi soir. La membre de l’Assemblée Judith McQuerry a proposé de modifier la résolution fiscale de l’arrondissement afin d’augmenter le taux de taxe scolaire à l’échelle de la région de 0,2 millième pour le prochain exercice. Elle dit que c’est un pas vers la fermeture d’un déficit continu dans le compte qui fournit le financement des écoles locales.

«Je n’aime pas l’idée d’augmenter les impôts, surtout en ce moment, mais je suis d’accord avec tous ceux qui ont pris la parole ce soir. Nous ne pouvons pas continuer sur la voie que nous avons empruntée. C’est donc ma tentative de compromis. »

L’amendement porte le taux de la taxe foncière à l’échelle de l’arrondissement à 5,20 $ par tranche de 1 000 $ d’évaluation foncière. Pour une maison évaluée à 400 000 $, il s’agit d’une augmentation d’impôt de 80 $, et les responsables des finances de l’arrondissement estiment que cela augmentera les recettes fiscales foncières d’environ 311 000 $ par année.

Le membre de l’Assemblée, David Landis, s’est opposé à l’augmentation du taux par mille.

«Je pense que c’est un moment terrible pour augmenter le fardeau fiscal des résidents locaux, et je pense qu’il existe d’autres moyens de générer des revenus. Soit le remplissage avec les fonds ou les réserves de l’ARPA. Je suis peut-être le seul à voter contre cela, mais je ne pense pas que ce soit le moment.

Landis et le maire adjoint AJ Pierce ont voté contre l’amendement, mais tous deux ont voté en faveur de la résolution fiscale finale amendée.

L’assemblée a également approuvé un budget de 55,6 millions de dollars à l’échelle de l’arrondissement lundi soir. Avant le vote, une augmentation de 50 000 $ du budget du bureau du directeur de l’arrondissement a été discutée après avoir suscité l’attention du public.

La directrice adjointe de l’arrondissement, Deanna Thomas, a expliqué qu’elle prévoyait de quitter son emploi, qu’il n’avait pas été classé correctement et qu’il faudrait probablement un salaire plus élevé pour attirer un remplaçant.

«Avec mon départ, le directeur d’arrondissement envisage de demander une correction du classement de ce poste. Il va réajuster l’échelle salariale pour ce poste. Cela prendrait la forme d’une résolution qui serait approuvée par l’assemblée. »

Thomas a déclaré que les coûts de personnel exacts ne seront pas connus tant qu’un nouveau directeur adjoint ne sera pas recruté. Ajoutant à l’incertitude financière, le gérant d’arrondissement Ruben Duran est toujours en négociation d’un nouveau contrat. La directrice des finances, Cynna Gubatayao, a déclaré que si le bureau du directeur finissait par ne plus avoir besoin de ces 50 000 dollars supplémentaires, l’assemblée pourrait déplacer l’argent ailleurs.

«L’excédent ne pouvait pas être dépensé pour augmenter les salaires ou verser des primes en dehors de l’approbation de l’assemblée.»

En outre, l’assemblée a approuvé un budget de 48,3 millions de dollars pour le district scolaire. C’est environ 150 000 $ de moins que ce que le district a demandé – et le président du conseil scolaire, Kim Hodne, a déclaré à l’assemblée que le district devrait réduire son personnel.

«Et nous ne pouvons tout simplement pas le tenir sans priver les enfants de l’éducation. Et cela signifie un professeur de langue du monde, cela signifie English Learners Language, la classe ELL, cela signifie des paraprofessionnels. Nous réduisons le personnel maintenant. C’est du personnel qui ne peut et ne doit pas être réduit. »

Cependant, l’ordonnance modifiée ne diminue pas la limite de dépenses annuelle du district. Cela signifie que si le district peut obtenir des subventions ou d’autres financements extérieurs pour compenser la coupure, il n’aura pas à revenir à l’assemblée pour obtenir la permission de le dépenser. Le membre de l’Assemblée Sven Westergard a été le seul à s’opposer au budget scolaire modifié.