Le taux d’inflation saoudien tombe à 5,2% en février, reflète la hausse de la TVA pour le huitième mois – Reuters

PHOTO DE DOSSIER: Un homme portant un masque protecteur achète des légumes sur un marché, après que l’Arabie saoudite a imposé un verrouillage temporaire de la province de Qatif, à la suite de la propagation du coronavirus, à Qatif, en Arabie saoudite, le 9 mars 2020. REUTERS / Stringer

DUBAI (Reuters) – Le taux d’inflation de l’Arabie saoudite a légèrement baissé à 5,2% en février contre 5,7% le mois précédent, mais a continué de refléter pour le huitième mois consécutif un triplement de la taxe sur la valeur ajoutée en juillet, selon les données du gouvernement lundi.

La hausse des prix a à nouveau été principalement tirée par les augmentations des produits alimentaires et des boissons, qui ont enregistré leur plus forte augmentation annuelle à 11,2%, a déclaré l’Autorité générale des statistiques. Les prix alimentaires pèsent 17% dans le panier de consommation saoudien.

Les prix des transports ont augmenté de 9,8%, principalement en raison d’une hausse de 9,9% des prix des véhicules achetés.

L’inflation annuelle était de 3,4% en 2020, mais a repris au second semestre après la hausse de la TVA en juillet à 15%. La hausse fait suite à une légère inflation au premier semestre et à une tendance déflationniste en 2019, alors que le taux annuel était de -2,1%.

L’économie du plus grand exportateur mondial de pétrole s’est contractée l’année dernière, mais les données suggèrent que le taux de déclin a ralenti au troisième trimestre, certaines restrictions du COVID-19 ayant été levées et le PIB devrait renouer avec la croissance cette année.

Certains économistes ont revu à la baisse leurs prévisions de croissance pour l’Arabie saoudite, la plus grande économie arabe, après que l’OPEP et ses alliés aient accepté de prolonger la plupart des coupes pétrolières jusqu’en avril, entraînant une augmentation plus graduelle de la production pétrolière saoudienne que prévu.

Reportage de Yousef Saba; Édité par Kim Coghill