Les Canadiens peuvent s’attendre à de petits rassemblements estivaux en plein air si les objectifs de vaccination sont atteints: responsables

Cliquez ici pour des mises à jour sur cette histoire

Ottawa, Ontario (Réseau CTV) – L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a publié des lignes directrices préliminaires détaillant ce que les Canadiens peuvent s’attendre à faire cet été et cet automne avec moins de restrictions en cas de pandémie, tout dépend de la capacité du pays à atteindre ses objectifs en matière de vaccins.

Si 75% des Canadiens admissibles aux vaccins ont reçu une dose et 20% en ont reçu une deuxième, l’été peut inclure le camping, la randonnée, les pique-niques et les patios, mais il faut quand même éviter les foules, dit l’ASPC.

À l’automne, si 75% des personnes éligibles à un vaccin ont été entièrement vaccinées, attendez-vous à pouvoir se réunir à l’intérieur avec des personnes extérieures à votre foyer, participer à des sports en salle et assister à des réunions de famille.

Les responsables de la santé ont déclaré vendredi que la levée des restrictions de santé publique de manière plus générale dépendait bien sûr de la situation dans des communautés spécifiques.

Pour le moment, ils disent que les Canadiens doivent maintenir le cap.

«Pour l’instant, vous devez continuer à suivre les conseils de santé publique, que vous ayez été vacciné ou non, pour assurer votre sécurité, celle de votre famille et celle de votre communauté. Davantage de personnes doivent être vaccinées avant que nous puissions alléger les restrictions », a déclaré la ministre de la Santé Patty Hajdu.

Surnommé une «feuille de route» pour la réouverture, le document comprend également des indicateurs pour aider à guider les réponses locales de santé publique, afin de ne pas seulement considérer les taux de vaccination.

Les indicateurs comprennent la garantie que la transmission du COVID-19 est contrôlée «à un niveau gérable» et qu’il existe une capacité de santé publique suffisante pour tester, retracer et isoler une «forte proportion de cas et de contacts» et une capacité de soins de santé suffisante.

«Il faut vraiment laisser l’épidémiologie et les données guider ces mesures de réouverture lente au niveau local, il s’agit donc de ces indicateurs en plus de ces objectifs de couverture vaccinale», a déclaré la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada.

Cela survient alors que le premier ministre Justin Trudeau a déclaré cette semaine que les Canadiens devraient se préparer à un «été à une dose» et à une «chute à deux doses», bien qu’il ait fourni peu de détails sur ce à quoi cela ressemblerait.

Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis ont fourni au pays des directives détaillées sur ce que les citoyens peuvent et ne peuvent pas faire une fois vaccinés. Jeudi, ils ont en outre précisé que les personnes entièrement vaccinées n’avaient pas besoin de porter de masques à l’extérieur, ni de les porter à l’intérieur dans la plupart des contextes si les lois locales et nationales le permettaient, et n’auraient pas non plus besoin de se distancer physiquement dans la plupart des contextes.

Le Dr Howard Njoo, administrateur en chef adjoint de la santé publique, a déclaré vendredi que davantage de conseils sont à venir pour les Canadiens qui n’ont reçu qu’une seule dose d’un vaccin COVID-19, y compris la possibilité de plusieurs bulles domestiques.

«Nous proposerons des outils et des conseils supplémentaires pour que les Canadiens fassent cette évaluation personnelle des risques», a-t-il déclaré.

Vendredi, on a également demandé aux responsables de la santé canadiens ce qui rend les plans pour cet été différents de ceux de l’an dernier et si d’autres activités devraient avoir le feu vert. Hajdu a déclaré que la feuille de route actuelle est un pas en avant important.

«Nous voulions donner aux gens une indication de ce à quoi ressemblerait l’augmentation de la vaccination dans le pays et dans les communautés, et quels types d’activités nous pourrions prévoir retourneraient dans notre vie quotidienne en raison de l’augmentation de la vaccination», a-t-elle déclaré.

Hajdu a réitéré que davantage de restrictions pourraient être levées si certaines provinces avaient des taux de transmission inférieurs et des taux de vaccination plus élevés.

LIVRAISONS DE VACCINS
La ministre de l’Approvisionnement Anita Anand a également annoncé vendredi que Pfizer avait accepté de déplacer une expédition de doses prévue pour la semaine du 24 mai, ce qui signifie que le Canada recevra 3,4 millions de doses du fournisseur la semaine prochaine.

«À la suite de nos négociations en cours avec les fournisseurs, nous avons déjà accéléré 28 millions de doses des trimestres ultérieurs aux trimestres antérieurs de cette année. Nous continuerons donc à introduire un nombre sans précédent de vaccins dans ce pays », a déclaré Anand.

Une expédition de 1,1 million de doses du vaccin Moderna devrait également arriver la semaine prochaine, portant le total à 4,5 millions de doses – le plus gros lot à ce jour.

Au deuxième trimestre, qui se termine en juin, le Canada s’attend à recevoir un total de 24,2 millions de doses de Pfizer, entre 10,3 et 12,3 millions de doses de Moderna, et le gouvernement avait pour objectif de voir arriver jusqu’à 4,4 millions de doses d’AstraZeneca.

Avec un fichier de Rachel Aiello de CTV News.

Remarque: ce contenu est soumis à un embargo strict sur le marché local. Si vous partagez le même marché que le contributeur de cet article, vous ne pouvez l’utiliser sur aucune plateforme.

Nicole Bogartctvnews.caproducers@bellmedia.ca (416) 384-5000