L’Ontario autorisera les repas en plein air dans les zones de verrouillage gris, modifiant les restrictions relatives au COVID-19

L’Ontario autorisera les repas en plein air dans les zones de verrouillage gris, modifiant certaines de ses restrictions relatives au COVID-19.

Les restaurants situés dans les zones rouge et orange des lignes directrices à code couleur de la province verront leur capacité de restauration intérieure augmentée à 50 pour cent – jusqu’à un maximum de 50 ou 100 personnes respectivement.

Dans un communiqué de presse vendredi après-midi, la province a déclaré que les changements entreraient en vigueur le samedi 20 mars à 00 h 01.

Seuls les membres du même ménage peuvent s’asseoir à une table ensemble à l’intérieur ou à l’extérieur, à l’exception des personnes seules ou des soignants.

Toronto et la région de Peel restent toutes deux dans la zone de verrouillage gris, le niveau le plus strict du cadre COVID-19 de la province, en raison d’une augmentation des cas et des taux de positivité au cours de la semaine dernière.

Mercredi, le meilleur médecin de Toronto a déclaré qu’elle ne demanderait pas à passer dans la zone rouge. Au lieu de cela, la Dre Eileen de Villa, médecin hygiéniste en chef de Toronto, a déclaré qu’elle demanderait plutôt à la province de modifier légèrement ses règles de verrouillage gris pour permettre certaines activités de plein air, en mentionnant les repas en plein air, le fitness et salons de coiffure.

À l’époque, de Villa a déclaré qu’il y aurait une discussion de collaboration sur les changements potentiels avec la province.

Les responsables de la ville ont confirmé que le programme CafeTO, qui a vu une augmentation spectaculaire du nombre de terrasses de restaurants et de bars en plein air dans la ville, ne sera pas opérationnel avant le début du mois de mai. Ceux avec un espace de patio et des permis existants devraient maintenant ouvrir plus tôt.