Question rapide: Comment réparer un disque de frein à disque plié? – Singletracks.com

Ce rotor a l’air entièrement plat, mais entre les plaquettes de frein, il pépie comme un grillon.

Avec ça Série de questions rapides nous présenterons des correctifs rapides et collecterons les commentaires de coureurs chevronnés autour de réparations spécifiques de vélo de montagne DIY. Bien qu’une grande partie de ce triage au bord des sentiers soit couverte dans nos articles et vidéos de réparation, il s’agit d’un espace pour les cyclistes de longue date et les lecteurs de la communauté Singletracks pour partager leurs connaissances. Veuillez saisir vos expériences et conseils connexes dans les commentaires ci-dessous. Avez-vous une petite question? 🤔 Envoyez un e-mail à gerow@singletracks.com.

Est-ce que c’est un oiseau ou un grillon qui gazouille? Non, c’est mon disque de frein. La question rapide de cette semaine vient du lecteur de Singletracks Alan Ryan. «Mon vélo de montagne est équipé de freins à disque hydrauliques (Tektro Draco). Après avoir roulé pendant 30 minutes à une heure, mon frein avant commence à pépier comme si le disque était déformé. Cela se produit que le disque soit humide ou sec. Une fois les freins appliqués, le bip disparaît. Lorsqu’ils sont désengagés, le bip revient. En faisant tourner la roue et en regardant de près, ni la jante ni le disque ne semblent osciller. En outre, l’écart entre le disque et les plaquettes ne semble pas varier, du moins à l’œil nu. »

Si c’était un épisode du toujours divertissant Talk-show de voiture, Tom et Ray fouilleraient immédiatement dans la mention de l’appelant lorsque le bruit se produit et quand ce n’est pas le cas. Ensuite, l’un d’eux associerait probablement le son à son déjeuner d’une manière ou d’une autre, tandis que l’autre imaginait une réponse moins probable afin qu’ils puissent se réunir à la fin de l’appel avec une paire de réponses disparates. Dieu merci pour la radio publique!

Depuis que j’ai récemment rencontré ce problème exact avec un rotor de disque, je peux ignorer les conjectures et accéder directement à la ligne de frappe. C’est plié. L’espace entre les rotors et les plaquettes est extrêmement mince, ce qui rend très difficile de voir de petites oscillations dans le rotor. Comme les rotors sont en acier, la surface de freinage est maintenue aussi mince que possible afin de maintenir un poids plus faible, ce qui se traduit par un morceau de métal près du sol qui se plie facilement. Heureusement, les choses qui se plient facilement sont facilement redressées, dans des limites raisonnables.

Tous les rotors pliés n’émettront pas de gazouillis lorsque le frein est désengagé. Parfois, vous pouvez sentir le virage au niveau du levier, ou le fait que la roue ne tourne pas librement tout au long de sa rotation. Dans les cas extrêmes, le rotor plié peut provoquer la décoloration et la défaillance du frein, et parfois le virage ne pourra pas du tout passer à travers l’étrier.

Pour réaliser un rotor sur la piste, vous devrez être capable de faire tourner les roues afin de reproduire le bruit et de trouver l’oscillation. Vous pouvez suspendre le vélo par la selle à une branche d’arbre solide ou retourner le vélo pour qu’il repose sur le guidon et la selle.

Ensuite, assurez-vous de ne pas toucher le rotor à mains nues. Il peut faire chaud si vous êtes en descente et les arêtes vives peuvent facilement trancher la peau. De plus, vous ne voulez pas transférer d’huiles cutanées sur le rotor et le faire grincer une fois que vous avez réglé le virage. Enfin, vous voudrez être extrêmement prudent en travaillant avec le rotor lorsque la roue tourne, car l’acier fin peut facilement décoller un doigt, vous laissant taper Singletracks.com dans votre navigateur chaque jour avec moins de chiffres.

Avec la roue qui tourne, regardez attentivement où le rotor passe les plaquettes de frein. Il devrait y avoir environ 1 mm de lumière du jour entre eux de chaque côté, et c’est là que vous remarquerez l’oscillation. Si le rotor est parfaitement droit et fait encore du bruit, il vous suffit probablement de réaligner l’étrier et soyez sur votre chemin.

Si le rotor est en fait plié, vous devrez décider s’il doit être réparé sur le sentier ou s’il peut attendre jusqu’à ce que vous soyez chez vous, avec un bon éclairage et, espérons-le, plus d’outils. Quel que soit l’endroit où vous fixez le rotor, l’étape suivante consiste à vous assurer qu’il est solidement fixé à la roue. Si l’anneau Centerlock ou les boulons Torx qui le maintiennent en place sont desserrés, vous devrez d’abord les serrer. Ensuite, avec la roue serrée dans le vélo, vous pouvez utiliser l’étrier de frein pour localiser exactement où se trouve le gazouillis et dans quelle direction il doit être plié en arrière.

Pour une plus petite oscillation, j’aime essayer de la plier en arrière avec des mains gantées en premier, après que le rotor ait eu suffisamment de temps pour se refroidir. La plupart du temps, les rotors se plient vers le moyeu et vous pouvez soutenir le rotor avec la paume des deux mains gantées tout en tirant avec vos doigts contre la partie pliée pour le tirer vers l’arrière. Encore une fois, rappelez-vous que les bords du rotor sont très tranchants. C’est une autre bonne raison de toujours porter des gants à doigts pleins.

Si vous ne parvenez pas à tirer le rotor en arrière avec la force de la main, vous aurez besoin d’un outil de réglage du rotor. Une grande clé à molette, ou croissant La clé, avec une surface intérieure lisse, fonctionne également bien, à condition qu’elle soit propre et sans huile. Placez doucement l’outil de coupe au centre du coude et appliquez une petite pression pour le renvoyer dans l’autre sens. Il est particulièrement facile de surcorriger et de se retrouver avec un rotor plein d’oscillations ondulées qui doit être recyclé, il est donc préférable d’être aussi doux et patient que possible. Essayez de ne pas tordre l’outil tout en appliquant une pression, car les arêtes vives peuvent créer des points de morsure dans la surface de freinage.

Il existe également des supports de roue qui ont accessoires de dressage de rotor, et une foule d’outils d’atelier pour un réglage parfait du rotor et un alignement des étriers. Étant donné que vous n’en aurez aucun sur le sentier, où les rotors se plient généralement, il y a quelques autres choses à considérer. Si vous avez un outil de réglage sur votre multi-outil, vous êtes prêt. Sinon, vous pouvez essayer d’utiliser un bâton, logé entre la bride du moyeu et le disque, pour faire levier sur le rotor dans la bonne direction. Si cela ne fonctionne pas, une méthode complète de Flintstone pour frapper le bâton avec une pierre pourrait faire l’affaire.

Si votre rotor est entièrement kaput, deux solutions sont de desserrer légèrement les boulons de l’étrier, permettant à l’étrier de flotter avec le rotor plié, ou de retirer le disque entièrement et de rentrer chez lui avec un frein. Bien que ce ne soit pas l’option la plus sûre, cela pourrait être mieux que de transporter votre vélo avec une roue qui ne bouge pas ou de dormir dans la forêt. Je suppose que cela dépend de la saison. L’été dernier, j’ai dû retirer le rotor arrière d’un vélo Canyon Sender DH que je testais. J’ai lancé la moto dans un jardin de rocaille et le rotor arrière a atterri directement sur un rocher déchiqueté. Le rotor était entièrement taco’d, et ne pouvait pas passer à travers l’étrier de frein, alors il est sorti. Heureusement, c’était l’arrière, et j’ai pu descendre prudemment le reste du sentier avec beaucoup de puissance de freinage avant.

Cela me suffit. Quelles sont vos méthodes pour trouver et réparer des rotors à disques pliés? Avez-vous une histoire déchirante de rotors qui ont mal tourné? Veuillez le partager dans les commentaires ci-dessous.