Un couple de Penticton parcourant 1200 km dans les Rocheuses pour la prévention du suicide au Canada

Lorsqu’un jeune homme de Penticton a perdu un proche par suicide, il a été contraint d’agir.

Austin Hager et son partenaire Tanya Gupta se dirigent vers le sentier Great Divide de 1200 kilomètres le long des montagnes Rocheuses de la frontière des États-Unis au nord de Jasper, dans l’espoir que des commanditaires et des donateurs soutiennent leur objectif de recueillir 10000 $ cette année pour l’Association canadienne pour Prévention du suicide (CASP).

“[Losing that person] m’a fait vraiment sentir que je devais faire quelque chose, quelque chose de radical dans ma vie. C’était comme ça », a déclaré Hager.

Hager et Gupta, qui sont depuis longtemps des randonneurs passionnés, se sont entraînés toute l’année principalement dans les régions autour de Penticton, en vue de se diriger vers les montagnes le 27 juin, à partir de la base sud des Rocheuses canadiennes.

«Et puis pendant les 50 jours suivants, nous marcherons vers le nord exactement sur la crête des Rocheuses, à la frontière entre la Colombie-Britannique et l’Alberta», a expliqué Hager. La paire s’arrêtera à des endroits pré-planifiés, où des fournitures auront parfois été envoyées par la poste, comme plus de nourriture, ou peut-être une nouvelle paire de chaussures et de chaussettes – c’est un terrain difficile.

«Finalement, nous terminons au parc provincial Kakwa, à environ 280 kilomètres au nord-ouest de Jasper.»

Hager a toujours été un amoureux de la randonnée, mais il a maintenant une cause.

Il l’a surnommé «Hike4Hope» et souhaite collecter 10 000 $ pour CASP en 2021.

Il a parcouru tous ses kilomètres parcourus depuis la nouvelle année, dont la plupart proviennent d’un entraînement dans la région de Penticton. Son objectif final est de 2000 kilomètres au total en 2021, dont 1200 kilomètres proviendront du Great Divide Trail.

“Je suis allé voir un physiothérapeute de manière proactive, juste pour m’assurer que j’étais en pleine forme avant de commencer. Et puis en plus de cela, vraiment essayer de parcourir autant de kilomètres avant de commencer la randonnée”, a déclaré Hager, ajoutant qu’ils espèrent pour atteindre environ 300 kilomètres au total avant de partir en voyage.

Mais peu importe leur préparation physique, le duo sait qu’il y a des défis à relever.

“Je pense que la partie la plus difficile ne sera pas physique, ce sera la partie mentale. La plupart des étirements sont de sept à dix jours entre le réapprovisionnement de la nourriture, et beaucoup de ces sections, nous ne verrons probablement personne pendant plus. une semaine peut-être », a déclaré Hager.

“Marcher dans ce qui pourrait être de la pluie ou de la neige, traverser une rivière jusqu’à la taille, puis sortir et marcher à travers un banc de neige pendant les trois prochains jours. S’endormir avec des chaussures gelées, se réveiller avec des chaussures mouillées, je pense que ce sera le partie mentalement épuisante. Mais la chose physique, c’est juste marcher. ”

Le couple a vécu à Penticton pendant un an et demi, après avoir vécu à Vernon.

Ils sont financés à plus de 40% pour leur objectif à ce stade et espèrent que la grande hausse les stimulera encore plus. Hager dit que 100 pour cent des dons iront directement à CASP, et qu’il a été reconnaissant pour le soutien jusqu’à présent.

“Je pense que COVID a en quelque sorte aidé”, a déclaré Hager. “Je pense que les gens étaient plus enclins à aider les autres. La communauté s’est beaucoup plus rapprochée avec COVID, j’ai trouvé.”

Certains ont fait des dons ponctuels et forfaitaires et certains ont promis par kilomètre.

En prévision du grand voyage, Hager a mis en place un site Web, avec un lien vers un Blog documentant leur processus de préparation, et un lien pour faire un don, qui peut être trouvé ici.

«Je veux faire ce que je peux pour aider à lutter contre le suicide au Canada. C’est évitable, mais cela se produit des milliers de fois par année.

En savoir plus sur CASP ici.