Un survivant d’une lésion cérébrale parcourant le sentier des Appalaches pour sensibiliser le public

Guy Pilote parcourt à lui seul plus de 2 mille miles du sentier des Appalaches dans l’espoir d’atteindre le mont. Katahdin en octobre

LEWISTON, Maine – Avec son relief montagneux, la randonnée Sentier des Appalaches est considérée comme une entreprise exténuante. Seulement environ un sur quatre qui est parti en Géorgie pour effectuer une randonnée jusqu’au Maine ira jusqu’au bout.

Le rêve de faire seul ce trek exigeant est maintenant une réalité pour un intervenant d’urgence à la retraite et lésion cérébrale survivant de Lewiston.

Guy Pilote est parti sur l’AT en Géorgie il y a un mois et se trouve maintenant juste à l’extérieur de Hot Springs, en Caroline du Nord.

Pilote a commencé à s’entraîner en janvier, parcourant chaque jour une boucle de 8 km à travers les bois avec un sac à dos chargé.

Toute cette préparation a conduit à parcourir tout le sentier des Appalaches … seul.

C’est un rêve de toute une vie que Pilote s’est maintenant transformé en une nouvelle mission – sensibiliser aux traumatismes crâniens qui affectent 1,5 million d’Américains chaque année.

“Dieu a un plan et il a dit à Guy que vous feriez mieux de parcourir ce sentier et de collecter des fonds pour ces gens”, a déclaré Pilote.

Après une carrière de 25 ans en tant que policier et pompier de Lewiston, Pilote a pris sa retraite de la fonction publique en 2014. Plus tard cet automne, il a subi un accident vasculaire cérébral catastrophique. Sa famille pense que cela a été déclenché par une blessure à la tête antérieure au travail sous un bâtiment.

Incapable de respirer tout seul et dans le coma, Pilote a commencé à s’améliorer après une visite d’April Michel. Michel n’avait que 8 mois lorsque Pilote l’a sauvée d’un incendie de maison en 1996. Il a ensuite été reconnu pour sa bravoure, y compris un honneur de «Top Cop» de l’Association nationale des officiers de police.

“Elle se tenait près de son lit, juste pour lui parler pour voir si cela le ramènerait, à nous”, a déclaré la femme de Pilote, Sue.

Bien qu’il soit dans un fauteuil roulant avec une sonde d’alimentation, la réadaptation intensive a aidé Guy à retrouver un langage et une utilisation limités de son corps, à l’exception de son bras droit et de sa main. De mettre sa vie en jeu au combat pour retrouver ses compétences, Pilote est maintenant sur une nouvelle voie vers l’indépendance.

“Pour que sa famille sache que je ne suis pas mon handicap”, a déclaré Sue Pilote.

Pilote a commencé le trek solo de 2190 milles sur la piste en Géorgie le mois dernier. Il a parcouru en moyenne 20 km pendant la journée, campant et séjournant dans des abris la nuit. Des étrangers sont devenus des amis, de la crème glacée à la rencontre avec les pompiers de Floride en cours de route.

Pilote a amassé plus de 5000 $ pour le Association américaine des lésions cérébrales. Le BIAA est une organisation nationale à but non lucratif qui œuvre pour faire progresser la sensibilisation, la recherche, le traitement et l’éducation de toutes les personnes touchées par une lésion cérébrale.

En ce moment, Pilote se fraye un chemin à travers les Smoky Mountains en Caroline du Nord, avec l’espoir d’atteindre le sommet du mont Katahdin en octobre. Mais il n’y aura pas beaucoup de temps d’arrêt après le trek.

«Je voudrais parcourir le monde», a déclaré Pilote.

Atteignant de nouveaux sommets et faisant une différence dans la vie d’autres survivants de traumatismes crâniens, ce père et ce grand-père ne font que commencer.

Pour la page de don de Pilote via la Brain Association of America, rendez-vous ici